Oleg Sentsov, lauréat 2018 du prix Sakharov

© Sergei Venyavsky/Getty Images

Oleg Sentsov est un réalisateur et scénariste ukrainien qui s'est exprimé ouvertement contre l'annexion de la Crimée par la Russie.

Né à Simferopol en 1976, Oleg Sentsov a étudié l'économie à Kiev, puis l'écriture de scénarios et la réalisation de films à Moscou. En 2012, il réalise son premier long métrage, Gámer, pour lequel il recevra un prix. En 2013, il devient un membre actif du mouvement AutoMaïdan, qui lutte pour la liberté et les droits de l'homme, et il contribue à alimenter la révolution de l'EuroMaïdan. En 2014, lors de l'annexion illégale de la Crimée, Oleg Sentsov organise une aide humanitaire pour les soldats ukrainiens bloqués afin de leur fournir nourriture et médicaments et de les aider à évacuer leur famille.

Arrêté le 10 mai 2014 à Simferopol, en Crimée, il est accusé d'avoir préparé des actes de terrorisme contre le pouvoir russe en place dans la péninsule. Il est ensuite transféré en Russie par le service de sécurité russe. Il passe un an en détention avant de comparaître devant un tribunal militaire qui le condamne à 20 ans de prison, dans ce qu'Amnesty International qualifiera de «cynique parodie de procès». Les autorités russes le traitent comme un citoyen russe alors qu'il n'a jamais eu de passeport russe et qu'il déclare ne posséder que la nationalité ukrainienne.

Oleg Sentsov a été accusé de diriger une organisation terroriste qui préparait des attentats sur des monuments en Crimée. Il n'a cessé de clamer son innocence et aucune preuve concluante de sa participation à des activités criminelles n'a été apportée. Le principal témoin du ministère public finira par retirer ses premiers aveux qu'il révélera avoir prononcés sous la torture. Dans sa déclaration au tribunal, Sentsov a tourné en dérision ce procès fabriqué de toutes pièces et il a dit espérer que le peuple russe cesserait d'avoir peur.

Après sa condamnation, Oleg Sentsov a été envoyé dans une colonie pénitentiaire de haute sécurité en Sibérie, au nord du cercle polaire arctique, à des milliers de kilomètres de chez lui. En prison, il a continué à se battre pour ses convictions. En mai 2018, il a entamé une grève de la faim qui durera 145 jours pour réclamer la libération de tous les prisonniers politiques ukrainiens en Russie. Il sera contraint d'y mettre fin sous la menace d'être alimenté de force et en raison de son état de santé critique.

Le 14 juin 2018, le Parlement européen a adopté une résolution demandant instamment la libération immédiate et inconditionnelle d'Oleg Sentsov et de tous les autres citoyens ukrainiens détenus illégalement en Russie.

La communauté internationale, des groupes de défense des droits de l'homme, des cinéastes russes, des réalisateurs de films renommés et des célébrités ont soutenu Oleg Sentsov et réclamé sa libération. Le centre russe de défense des droits de l'homme, «Memorial», lui a reconnu le statut de prisonnier politique.

En septembre 2019, Oleg Sentsov a été libéré de prison et il est retourné en Ukraine. Sa libération s'inscrivait dans le cadre d'un échange de groupes de prisonniers entre la Russie et l'Ukraine. Dans une déclaration, le Président du Parlement européen David Sassoli a exprimé son soulagement et sa joie à la nouvelle de la libération d'Oleg Sentsov. Il a salué le courage d'un homme qui a résisté dignement face à l'injustice.

Opposition démocratique au Venezuela - 2017, Venezuela

Nadia Mourad et Lamiya Aji Bachar – 2016, Irak

Raïf Badawi – 2015, Arabie Saoudite

Denis Mukwege – 2014, République démocratique du Congo

Malala Yousafzaï – 2013, Pakistan

Nasrin Sotoudeh – 2012, Iran

Jafar Panahi – 2012, Iran

Mohamed Bouazizi – 2011, Printemps arabe, Tunisie

Ali Ferzat – 2011, Printemps arabe, Syrie

Asmaa Mahfouz – 2011, Printemps arabe, Égypte

Ahmed El Senussi – 2011, Printemps arabe, Libye

Razan Zaitouneh – 2011, Printemps arabe, Syrie

Guillermo Fariñas – 2010, Cuba

Autres lauréats